Obtenez une réponse immédiate
+ 33(0)3 28 22 64 40
  • FR
  • Allemand

Hydrogène vert dans la transition énergétique

L’HYDROGENE VERT DANS LA TRANSITION ENERGETIQUE AVEC H2V

Les deux projets d’usine de production d’hydrogène vert en France – en Normandie et dans les Hauts-de-France – témoignent de l’ambition de H2V pour le développement de la nouvelle filière industrielle.

 L’hydrogène vert est une énergie à faible impact environnemental qui s’inscrit pleinement dans la transition écologique pour plusieurs raisons. La combustion d’hydrogène (industrie, mobilité, chauffage) ne génère que de la vapeur d’eau et sa production par électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable permet de limiter les émissions de CO2. En outre, l’hydrogène vert est produit à partir d’électricité certifiée d’origine renouvelable.

La loi du 17 août 2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte, fixe l’objectif de 10 % de gaz renouvelable (biogaz et hydrogène inclus) à l’horizon 2030. L’hydrogène vert est un moyen de stocker l’électricité renouvelable sous forme de gaz dans les réseaux de gaz naturel existants.

L’enjeu : « stocker » l’électricité pour accompagner le développement des énergies renouvelables.

La décarbonation de la production d’électricité en France est un axe majeur de la politique énergétique nationale. Les énergies renouvelables sont à cet effet largement privilégiées. Acteur industriel clé de l’atteinte des objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, H2V ouvre deux concertations simultanées sur ses projets, H2V59 à Dunkerque et H2VN en Normandie. Le même procédé est utilisé mais avec des débouchés différents, H2V59 concerne le power-to-gas et H2VN propose de l’hydrogène vert aux industriels.

Concertation sur le projet d’usine de production d’hydrogène vert H2V59

Le projet d’usine de production d’hydrogène dans les Hauts-de-France, porté par H2V, et accompagné par RTE pour le raccordement électrique de l’usine, fait l’objet d’une concertation préalable. Celle-ci est régie par le code de l’environnement et intervient en parallèle des premières études conduites sur le projet. La concertation surce projet se déroule du 16 septembre au 20 novembre 2019 sous l’égide des garantes désignées par la Commission nationale du débat public.

H2V59 vise à créer une usine de production d’hydrogène vert sur un terrain du Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD), sur la commune de Loon-Plage à proximité de Dunkerque. L’hydrogène vert produit sera alors injecté dans le réseau de gaz naturel. L’hydrogène, dont la combustion génère beaucoup d’énergie et aucun gaz à effet de serre, pourrait ensuite être utilisé pour produire de la chaleur ou de l’électricité. Le projet H2V59 serait ainsi la première usine de la société dédiée au power-to-gas.

Les applications :

Les perspectives d’utilisation de l’hydrogène, en substitution d’autres produits, pour réduire l’émission de gaz à effet de serre sont nombreuses :

  • power-to-gas : production d’électricité (centrales au gaz)
  • power-to-mobility : carburant pour véhicules (pile à combustible)
  • power-to-industry : applications industrielles pour limiter les émissions de CO2.

Un contexte propice au développement de l’hydrogène vert

Le 1er juin 2018, le ministre de la Transition écologique et solidaire a lancé un plan national pour le développement de la filière hydrogène en France. Le plan prévoit la production industrielle d’environ 100 000 tonnes d’hydrogène vert en France d’ici 2023, alors que les installations existantes ne produisent qu’entre 150 et 320 tonnes d’hydrogène vert par an (le projet H2VN aurait une capacité annuelle de production de 28 000 tonnes). Des objectifs ambitieux de décarbonation de la production de l’hydrogène industriel sont fixés : la part de l’hydrogène vert doit atteindre 10% d’ici 2023 et 20 à 40% d’ici 2028.

Vert, une appellation contrôlée

Les couleurs de l’hydrogène, noir, bleu, brun, gris ou vert : elles sont utilisées pour désigner les différentes sources de production d’hydrogène.

«Noir», «gris» ou «brun» se rapportent à la production d’hydrogène à partir de charbon, de gaz naturel et de lignite respectivement.

Le «Bleu» concerne la production d’hydrogène à partir de combustibles fossiles contenant du CO2.

Le « Vert » est un terme appliqué à la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable, la méthode retenue par H2V.

Les deux usines H2V, complémentaires dans la démarche de développement de la société, doivent servir de démonstrateurs et d’incubateurs d’un savoir-faire français en la matière. La formation des futurs salariés est donc un enjeu majeur pris en compte par H2V qui entend participer activement au projet H2 Académie, pour la création d’un centre de formation dédié aux métiers de l’hydrogène. H2V est convaincu que les perspectives de développement de la filière hydrogène – largement promue par les collectivités et par les pouvoirs publics en général – sont très importantes pour l’industrie, le power-to-gas ou la mobilité.

LE PROJET EN CHIFFRES

  • 28 000 tonnes d’hydrogène produit par an
  • 230 à 251 millions d’euros d’investissement
  • 70 emplois directs et 100 emplois indirects
  • Mise en service entre 2022 et 2023

Contact :

Sandra MOSCHETTI s.moschetti@h2vindustry.net

Ces actualités peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La newsletter de Dunkerque Promotion

Un mélange d’histoires et des conseils concrets. Rejoignez la communauté des entrepreneurs les plus créatifs et recevez par email le meilleur de leur actualité.*

 

* En remplissant ces champs, vous autorisez Dunkerque Promotion à vous envoyer des informations économiques du territoire dunkerquois ainsi que des invitations à nos évènements.

Voir les témoignages
Contactez-nous