Obtenez une réponse immédiate
+ 33(0)3 28 22 64 40
  • FR

Événement : expliquer la fiscalité et la législation françaises aux investisseurs belges.

 

Une méconnaissance de la législation et de la fiscalité française, deux blocages à lever pour attirer les entrepreneurs belges à Dunkerque

Juste avant le confinement, le 12 mars dernier, l’agence de développement économique, Dunkerque Promotion, avait organisé une journée de promotion du territoire et de son port à destination des investisseurs belges, déjà très présents dans le Dunkerquois, puisque premiers étrangers en nombre d’implantations industrielles.

« Les investisseurs belges sont très importants pour nous, d’abord parce qu’au-delà de la proximité géographique, nous avons une proximité culturelle avec eux. Nous sommes Flamands des deux côtés de la frontière. Nous nous comprenons donc très bien. La capacité d’investissement est très importante en Flandre belge, c’est cela aussi l’intérêt de ce marché pour nous », détaille Patrick Petit, directeur de Dunkerque Promotion. « Or, nous savons à quel point le milieu économique flamand fonctionne par réseau et avons pu constater aussi que certains investisseurs hésitaient encore à venir chez nous par méconnaissance de la législation française. D’où l’importance de journées comme celle-ci où nous invitons des investisseurs belges à venir rencontrer des confrères déjà implantés dans le Dunkerquois, pour certains d’entre eux depuis très longtemps ».

Cette journée de promotion du territoire avait réuni une quarantaine de participants. Le cabinet d’expertise-comptable KPMG, dont l’un des départements est spécialisées dans les relations économiques franco-belges, était venu y exposer les principales différences entre les législations belge et française, notamment en termes de fiscalité et de droit commercial.

Des représentants de Clarebout Potatoes et de Mahieu Construct, deux entreprises belges en phase d’implantation sur le territoire, étaient présents. De même que Piet Brysse, qui a apporté son témoignage en tant qu’investisseur dans une friche industrielle de 15 hectares à Bourbourg sur laquelle il est en train de bâtir une zone artisanale, commerciale, de loisirs et d’habitations. Un énorme et audacieux projet à 25 millions d’euros. « Si j’ai osé investir ici, c’est parce que j’y ai trouvé une agglomération très dynamique et accueillante, qui dispose d’excellentes voies de communication routière, ferroviaire et maritime, de main d’œuvre disponible, de foncier à prix abordable et d’un marché local intéressant », a-t-il déroulé devant ses confrères, avant de conclure qu’il ne regrettait pas son choix et qu’il incitait même les investisseurs belges à oser comme lui faire confiance au Dunkerquois.

Des représentants du port de Dunkerque, atout incontestable du territoire, sont également venus faire la réclame de leurs infrastructures, insistant sur la forte croissance de l’activité conteneurs (+54 % depuis 2013) et sur ses projets d’extension, ne manquant pas non plus, au passage, de vanter sa fiabilité avec « plus de 25 ans sans un seul jour de grève » et ses accès « complètement décongestionnés à toute heure du jour et de la nuit ». La journée de promotion s’est terminée par une visite du port de Dunkerque et de Conhexa, une entreprise de logistique belge installée depuis 25 ans à proximité immédiate des terminaux transmanche et conteneurs.

Pour plus d’information:

f.manceau@dunkerquepromotion.org

dkpromotion@dunkerquepromotion.org

Ces actualités peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La newsletter de Dunkerque Promotion

Un mélange d’histoires et des conseils concrets. Rejoignez la communauté des entrepreneurs les plus créatifs et recevez par email le meilleur de leur actualité.*

 

* En remplissant ces champs, vous autorisez Dunkerque Promotion à vous envoyer des informations économiques du territoire dunkerquois ainsi que des invitations à nos évènements.

Voir les témoignages