Obtenez une réponse immédiate
+ 33(0)3 28 22 64 40
  • FR

L’HYDROGENE AU CENTRE DES PROJETS DE DECARBONATION

Par esprit de simplification, on confond le plus souvent hydrogène et dihydrogène ou molécule H2. Contrairement aux énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon), l’hydrogène n’est pas une énergie primaire, mais un « vecteur énergétique » qui, comme l’électricité, est produit à partir d’une autre source d’énergie. H2 est le seul combustible non carboné et son pouvoir calorifique massique est le plus élevé de tous les combustibles existants, expliquant l’intérêt que les énergéticiens lui trouvent.

L’hydrogène est aujourd’hui produit industriellement et en grande quantité : chaque année l’industrie mondiale en consomme plus de 75 millions de tonnes dont près de la moitié (45 %) sont utilisées pour le raffinage et la désulfuration du pétrole. L’autre moitié sert principalement à produire de l’ammoniac, matière de base dans le secteur de la chimie.

Aujourd’hui, plus de 95 % de l’hydrogène consommés dans le monde sont extraits des combustibles fossiles, principalement du gaz naturel, sous l’action de la vapeur d’eau surchauffée. Cette technique appelée vaporeformage nécessite de porter le mélange gaz – vapeur à très haute température : entre 700°C et 1 000°C. Elle est donc énergivore et s’accompagne d’une importante émission de dioxyde de carbone (10 T de CO2 émis/T de H2). Produit à partir d’énergies fossiles, ce dihydrogène est qualifié de « gris ».

L’hydrogène vert est produit par électrolyse de l’eau. Il s’agit du procédé qui consiste à décomposer l’eau (H2 0), en dioxygène (O2 ) et dihydrogène (H2) grâce à un courant électrique. L’installation qui permet cette opération s’appelle un électrolyseur. Si l’électricité utilisée est exclusivement d’origine renouvelable (installations solaires, éoliennes ou hydroélectriques), cet hydrogène est qualifié de « vert ». L’hydrogène « vert » est beaucoup plus cher que l’hydrogène gris. Mais les efforts de recherche, les budgets conséquents actuellement alloués par les plans nationaux et internationaux et les économies d’échelle envisagées par les projets de gigafactory tel que H2 V, permettent d’espérer une réduction des coûts et une amélioration du rendement de la solution de stockage d’électricité renouvelable par l’hydrogène vert.

H2 au coeur de la décarbonation
H2 au coeur de la décarbonation

Pour plus d’informations sur le sujet contactez-nous via le formulaire ci dessous ou bien téléchargez notre 72éme édition de la DK NEWS spécial décarbonation


    Je souhaite être contacté.e pour :


     

    Ces actualités peuvent également vous intéresser

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    La newsletter de Dunkerque Promotion

    Un mélange d’histoires et des conseils concrets. Rejoignez la communauté des entrepreneurs les plus créatifs et recevez par email le meilleur de leur actualité.*

     

    * En remplissant ces champs, vous autorisez Dunkerque Promotion à vous envoyer des informations économiques du territoire dunkerquois ainsi que des invitations à nos évènements.

    Voir les témoignages
    Contactez-nous